Film « Tattoos »

Film « Tattoos »

Tattoos

Tous tatoués

Film de Marc-Aurele VECCHIONE  écrit par Marc-Aurele VECCHIONE et Jérôme PIERRAT

2013, Arte France/Résistance Films/ Temps Noir ; DVD

« En moins de 30 ans, le tatouage est passé de l’ombre à la lumière et s’est hissé au rang d’art populaire. En dessinant les contours d’un milieu artistique toujours en pleine mutation, Tattoos nous emmène à la rencontre des acteurs phares de l’univers du tatouage, ceux qui ont permis sa popularisation, et propose une réflexion actuelle et inédite sur une pratique à la frontière du rituel, de l’oeuvre d’art et du phénomène de société. »

Le film commence par un rapide historique du tatouage. L’essentiel, le plus intéressant, ce sont les interviews des artistes tatoueurs les plus connus : Lyle TUTTLE d’Ukiah en Californie (85 ans, 45 ans de métier) qui a tatoué sur tous les continents , Ed  HARDY, Filip LEU, Mark MAHONEY, Paul BOOTH, José LOPEZ, NORM, Jack RUDY, Duke RILEY, SHIGE de Yokohama (Japon), KATSUTA de Tokyo et TIN-TIN à Paris, le plus célèbre artiste tatoueur français (il a créé le Snat : Syndicat national des Artistes Taoueurs).

Ce qui retient l’attention, c’est comment tous ces tatoueurs racontent l’évolution de leur métier : de l’underground à la médiatisation, de l’apprentissage « sur le tas » aux artistes ayant -pour certains- étudié aux Beaux-Arts, du tatouage japonais traditionnel à l’Irezumi, un véritable art du dessin.

Surprenant aussi : ils ont tous voyagé, tatoué dans d’autres pays, discuté entre professionnels sur leur pratique, évolué chacun dans leur style. Ils sont admiratifs et respectueux les uns des autres.

 

 

Lyle TUTTLE

« Vous pouvez achetez une bague en diamant chez un bijoutier. Vous pouvez la payer un million de dollars. Vous la mettez au doigt et vous sortez du magasin avec. Vous achetez un tatouage, il va falloir vous asseoir et l’encaisser. Le tatouage passe par un moment désagréable. Il faut l’encaisser. »

Paul BOOTH

« Le tatouage, à plusieurs niveaux, te rappelle que tu es vivant. La douleur qu’il faut supporter, le côté définitif de l’engagement, tout ça, ce sont des choses dont on a de plus en plus besoin dans nos sociétés. C’est ça qui nous attire vers le tatouage. »

« Je crois que le tatouage sera toujours rebelle par nature. Le fait que ce soit si douloureux est une raison en soi. »

Duke RILEY

« En fait, le client est aussi un artiste et souvent même plus artiste que la personne qui execute le tatouage, parce que c’est lui qui s’expose, qui modifie son corps d’une certaine manière, qui prend des décisions qui sont réfléchies pendant longtemps, et qui les apporte à l’artiste pour qu’il les execute. »

TIN-TIN

« Chaque tatoué a sa raison propre à lui, il y en a qui font ça par amour, il y en a qui font ça par haine, il y en a qui font ça parce qu’ils sont extravertis, il y en a qui font ça parce qu’ils sont introvertis… »

Mark MAHONEY

« Aujourd’hui on en est au stade où si tu vis dans une ville comme Los Angeles, que tu as moins de 40 ans et que tu n’es pas tatoué, tu es une sorte de rebelle. »

Filip LEU

« Si je devais choisir quelque chose, pour moi ce serait Fuck You et aussi This is Me. »